Vacances scolaires 2021 : Emmanuel Macron serait inquiet à cause des déplacements pendant les congés

Emmanuel Macron a partagé une mise en garde à l’aube des vacances scolaires de 2021 concernant les déplacements.

Macron
Source : capture Instagram @emmanuelmacron

Les Français pourront se déplacer le 6 février puisque des établissements scolaires ferment leurs portes à cause des vacances de février de 2021. Il faut toutefois être vigilant, car ces brassages pourraient favoriser l’épidémie sur le sol français, c’est pour cette raison qu’il est préférable d’être très vigilant. Si certains ont renoncé à partir pendant le mois de février, d’autres voudraient tout de même prendre quelques jours de repos. Cela semble possible si les gestes barrières sont respectés à la lettre et si vous êtes bien sûr prudent.

L’alerte donnée par Emmanuel Macron sera-t-elle suffisante ?

Certaines régions sont plus impactées que d’autres par le coronavirus, le Grand Est semble par exemple un peu plus touché par le variant. De ce fait, les vacances de février pourraient être au coeur d’un brassage conséquent qui aurait pour conséquence une propagation importante du virus sur l’ensemble du territoire. Toutefois, Emmanuel Macron a souhaité prendre la parole pour mettre en garde tous les Français.

  • Selon les informations de BFMTV, Emmanuel Macron aurait pris la parole lors de ce Conseil des ministres.
  • Il aurait donc mis en garde les personnes présentes dans la pièce concernant les brassages pour les vacances scolaires de 2021.
  • Le président de la République aurait donc précisé qu’il fallait faire attention à tous les échanges intra-familiaux et aux grands brassages.
  • Il aurait également insisté lors de ce conseil sur le fait de respecter le plus possible les gestes barrières.

Pour l’instant, aucune limitation concernant les déplacements n’a été partagée par le gouvernement. De ce fait, vous pouvez partir en vacances pour le mois de février tout en étant vigilant bien sûr, car certaines zones sont plus touchées que d’autres. Sur BFMTV, le secrétaire d’Etat aux transports à savoir Jean-Baptiste Lemoyne a précisé qu’il n’y a pas une restriction pour les déplacements à ce stade, mais vous savez sans doute que les mesures sont proposées au fur et à mesure de l’évolution de la situation.

Par conséquent, ce qui est valable aujourd’hui ne le sera pas forcément demain, d’où l’intérêt de prendre toutes les informations avec des pincettes. C’est la zone A qui sera en mesure de prendre quelques jours de congés dès le samedi 6 février, cela concerne plusieurs académies. Parmi ces dernières, vous avez Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand ou encore Grenoble, Limoges et même Poitiers ainsi que Lyon.

Les Français informés au fil des jours

Certains Français voudraient un strict pour le mois de février alors que les mesures de la dernière semaine de janvier pourraient porter leurs fruits. En effet, sur les réseaux sociaux, ils sont contre l’avis d’Emmanuel Macron, qui a souhaité jouer la carte des restrictions, et non celle du confinement, comme le Conseil scientifique semblait le demander. Pour rappel, les centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés sont fermés, seuls les commerces alimentaires ont le droit dans ces zones d’ouvrir leurs portes. Les frontières sont fermées pour les personnes qui arrivent des pays en dehors de l’Union européenne.

Les bars, les restaurants, les cinémas, les salles de , les salles de spectacle et de nombreux établissements sont contraints de fermer leurs portes pour une durée indéterminée. De ce fait, ces vacances de février ne seront clairement pas normales puisque vous ne pourrez pas non plus profiter des remontées mécaniques. Ces derniers auraient dû ouvrir en février, mais le gouvernement a décidé le contraire. Il y a donc de grandes chances pour que la saison soit terminée pour ces professionnels de la montagne.

A ce jour, il est tout à fait possible de partir en vacances, mais la vigilance est tout de même de mise au vu du nombre de contaminations par jour.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.