Emmanuel Macron : il est furieux, la vaccination prend trop de temps et il s’en prend à ses ministres pour accélérer !

Alors que d’autres pays ont décidé d’aller plus vite dans la vaccination contre le coronavirus, Emmanuel Macron a quant à lui choisi de passer une nouvelle étape à ce sujet.

Emmanuel Macron
Source : Sebastien Nogier/AP/SIPA

Depuis plusieurs mois maintenant, les français n’arrêtent pas de critiquer le français de prendre des mauvaises décisions, en demandant parfois une démission pure et simple d’Emmanuel Macron ! Mais il semblerait que le chef de l’État lui-même ne soit pas en accord total avec son gouvernement.

Emmanuel Macron critique la campagne de vaccination française !

Après que les français aient critiqué le gouvernement français de la façon la plus vive pour ses prises de position concernant le couvre-feu à 20 heures, puis décalé à 18 heures dans certaines parties de la , c’est au tour d’Emmanuel Macron de faire les frais de la campagne de vaccination dans le pays ! Certains estiment que nous devrions en effet prendre exemple sur certains de nos voisins européens, en plaçant la vaccination au cœur d’un dispositif qui devrait concerner une très grande partie de la population française.

Bien que la campagne de vaccination ait d’ores et déjà débuté dans le pays il y a plusieurs jours, ce n’est pas encore suffisant. Ce n’est par ailleurs pas un hasard si dans les voeux qu’Emmanuel Macron a prononcés lors de sa prise de parole pour le réveillon du 31 décembre, le sujet a été évoqué clairement. En effet, Emmanuel Macron n’aime pas être comparé aux autres pays à l’international, et notamment dans ce cas de figure où la situation n’est clairement pas en notre faveur.

En interne, au sein du gouvernement, on imagine que la colère a dû se faire entendre que les choses devraient s’accélérer très rapidement afin que la pandémie de coronavirus s’arrête rapidement.

Emmanuel Macron : est-il inquiet pour la date du 20 janvier ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en ce début d’année, la pression est d’ores et déjà à son plus haut niveau pour le chef de l’Etat Emmanuel Macron et tous ses ministres. Ces derniers ont en effet reçu pour ordre d’accélérer la campagne de vaccination massive pour le français, et si ce n’est pas le cas, les conséquences pourraient alors bien être dramatiques. L’objectif est en effet double et ne doit pas être négligé. D’une part, les ministres se doivent de faire bonne figure dans le cadre de cette campagne de vaccination : Emmanuel Macron a affirmé qu’il ne tolérerait pas le moindre retard injustifié ! Doit-on alors s’attendre à un nouveau remaniement du gouvernement si Emmanuel Macron n’est pas satisfait de cette étape décisive ? L’avenir et les prochaines semaines devraient nous le dire…

Mais au-delà de ces considérations purement politiciennes, l’objectif se trouve également important pour l’avenir de la France et même du monde. En effet, le 20 janvier prochain, une nouvelle étape devrait être franchie avec la du coronavirus, comme Emmanuel Macron l’avait annoncé d’ores et déjà dans une précédente allocution présidentielle.

Alors que la trêve de fin d’année était en place à la fin du mois de décembre, on imagine que les ministres ont dû malheureusement se mobiliser très rapidement pour prendre le sujet en compte. Ce n’est probablement pas un hasard si le ministre de la Santé a encore fait de nouvelles annonces pour lutter contre la crise sanitaire et affirmé que les soignants ayant plus de 50 ans pourront alors être vaccinés en priorité. Afin que la situation sanitaire ne tourne pas à nouveau au fiasco, Emmanuel Macron ne devrait pas hésiter à prendre des décisions radicales !


Hugo Lapage

Hugo Lapage

Je suis passionné par les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ! Toujours connecté, je ne rate aucune des rumeurs les plus folles qui circulent sur le web.