Claude (Koh Lanta) : il poste une photo qui crée la polémique, il risque même la prison !

Une photo anodine peut créer une grande polémique parfois. C’est ce qui est arrivé à l’aventurier Claude, qui a dû retirer son cliché d’Instagram…

Quand on est très connu, et suivi par des fans, il est facile de transmettre de mauvais exemples. Cependant, il s’agit parfois de malentendus, comme ce fût le cas de Claude Dartois, l’ancien candidat de l’émission Koh-Lanta.

Cette photo de Claude qui fait réagir la

Claude Dartois est l’un des meilleurs aventuriers du jeu Koh-Lanta, animé depuis des années par . Aussi, il dispose d’une côte de popularité très grande, faisant de lui, un personnage célèbre sur les réseaux sociaux. De ce fait, plusieurs personnes le suivent dans ses aventures qu’il partage sur les réseaux sociaux.

Si jusque-là tout va bien, récemment, le célèbre aventurier de l’émission Koh-Lanta, s’est fait taper sur les doigts et pour cause. Claude Dartois a mis en ligne une photo, qui n’est pas passée du tout, au point de créer une petite . Cela a même attiré l’attention de la SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer), qui a interpellé l’aventurier via les réseaux sociaux !

 

Voir cette publication sur

 

Entre le 11 et 22 novembre, je participerai 🏃🏻‍♂️au #ASICSWorldEkiden avec @franbambi et @maeva_dnois ! C’est le moment de rester actif avec un petit run… 🇯🇵 L’Ekiden vient du Japon et consiste à courir un marathon à 6 en se transmettant un #Tasuki 🎽 sur les distances de 5km/10km/5km/10km/5km/7.2km 👉🏽Au vu du contexte actuel, chaque relais se fera évidemment en virtuel et dans le respect des règles en vigueur d’ici là: attestation, zone d’1KM autour du domicile, solo et 1H maximum … 📲 C’est gratuit -> les équipes s’affrontent comme une seule et même entité. Tu peux toi aussi inscrire ta team à ce premier EKIDEN INTERNATIONAL via l’appli @runkeeper pour nous rejoindre ! #ASICS #RunSafe #Ekiden #asicsworldekiden2020

Une publication partagée par Claude Dartois (@claude_kohlanta) le


Pour en venir au fait, Claude Dartois a décidé de relever un nouveau défi. Il s’agit de sa participation à une nouvelle épreuve sportive, le Asics World Ekiden. Le jeu consiste en une course en relais, sauf que c’est de façon virtuelle. Claude a voulu le partager avec ses abonnés à travers son compte Instagram. Pour ce faire, il a pris une photo depuis les rails d’un train, qu’il a posté sur son compte, accompagné de son annonce.

Le problème, c’est que la SNCF n’a pas cautionné ce cliché, et l’un des employés a posté sur Twitter : « Non non Claude, il est interdit de pénétrer dans les emprises ferroviaires, surtout pour ce type de photo. Personnalité publique et suivie, il faut montrer l’exemple ».

Après le tweet de cet employé pour rappeler Claude Dartois à l’ordre, la société elle-même a diffusé le tweet en question, avant de le commenter : « Effectivement, les voies ferrées ne sont pas un terrain de jeu. De nombreuses personnes meurent chaque année sur les voies. »

Claude enlève sa photo et s’explique

La SNCF ne s’est pas arrêtée là. En effet, elle a poursuivi son commentaire, sans oublier de citer la loi, pour rappeler que l’acte posé par l’aventurier peut générer des sanctions.

Elle a donc cité l’article L2242-4 qui atteste que : « Est puni de 6 mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende le fait, pour toute personne, de pénétrer, circuler ou stationner sans autorisation régulière sur la voie ferrée ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Claude Dartois (@claude_kohlanta) le


Par la suite, la Société Nationale des Chemins de Fers de la France, a exigé de Claude, la suppression de son cliché sans délai de son compte Instagram, s’il ne voulait pas être poursuivi. De même, pour la SNCF, une telle photo peut pousser des personnes, notamment les nombreux followers de Claude, à mettre leur vie en danger, en essayant de faire comme leur idole.

Claude, pour sa part, n’a pas fait de vagues. L’aventurier a simplement supprimé son post. Toutefois, il a voulu mettre les choses au clair, afin que tout le monde comprenne qu’il ne pensait pas à mal, au moment où il mettait sa photo en ligne : « J’étais à 1 mètre du passage à niveau pour être transparent, ne voulant surtout pas inciter ni transcrire les règles. J’ai supprimé la photo en question, je trouve simplement dommage que vous n’ayez pas pris la peine de me contacter directement pour me le demander… »

En effet, la polémique aurait pu être évitée si l’employé où la société avait tout simplement pris contact avec le sportif pour lui faire comprendre le problème. En attendant, Claude ne perd pas de vue son objectif, il a donc mis une autre photo en ligne sur son compte Instagram, pour appuyer son annonce. Validée cette fois ?


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.