CHOC : La nounou de William et Harry enceinte de Charles et forcée d’avorter ?

C’est une sombre histoire qui est récemment ressortie sur le devant de la scène : le Prince Charles aurait forcé la nounou de William et Harry à avorter. Le problème ? Cet enfant illégitime aurait été le fruit d’une relation secrète entre l’ex-époux de la princesse Diana et la nounou

le-prince-charles-lady-di

Le Daily Mail a récemment publié une lettre dans laquelle le Prince Charles dénonçait les odieuses pratiques du journaliste Martin Bashir. Ce dernier aurait en effet obtenu une interview de la défunte princesse Diana en 1995 en la manipulant, et en utilisant l’une de ces plus grandes peurs : une possible liaison secrète entre son époux et la nounou de ses enfants.

Un sombre interview refait surface

Le Prince Charles accuse !

Lors d’une interview délivrée dans l’émission Panorama diffusée en 1995 sur la célèbre chaîne BBC, la princesse Diana avait décidé de régler ses comptes avec la famille royale et avec le père de ses enfants.

C’est notamment lors de cette interview que la célèbre princesse avait prononcé cette phrase « Nous étions trois dans ce mariage », qui faisait évidemment référence à la présence asphyxiante de Camilla Parker-Bowles. Dans cet entretien explosif, elle avait également évoqué sa liaison avec James Hewitt, son professeur d’équitation.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces mots avaient fait beaucoup de bruits au sein de la famille royale.

Le problème, c’est que lors de cette interview, la princesse a été subtilement manipulée par le journaliste de la BBC. Ce dernier aurait par exemple falsifié des relevés bancaires afin de gagner la confiance de la jeune maman et lui avait même avoué que cette dernière avait été mise sur écoute par le MI5 (le Service de Sécurité du Royaume-Uni). 

Comble du scandale, Martin Bashir aurait, selon le Prince Charles, envoyé une lettre à la princesse dans laquelle il accusait son ex-époux d’entretenir une relation amoureuse secrète avec Alexandra Legge-Bourke, plus connue sous le nom de Tiggy, la nounou de leurs enfants

Une déclaration lourde de sens pour Diana, qui avait toujours vu leur relation “amicale” d’un mauvais œil.

 

Voir cette publication sur

 

September 1979 « Then something different started happening. Which I hadn’t twigged on to. When it was his 30th birthday dance , I was asked to go too. He was off and on again with Sarah. I had a nice time at the dance. Fascinating. « I was asked to stay with the De Passes by Phillip De Pass. He said to me « Would you like to come because we’ve got the Prince of Wales staying. You’re young blood so you might amuse him ». So I said okay. The first night we sat down on the bale and I said to Charles « You looked so sad when you were at Lord Mount Battens funeral. You should be with someone to look after you ». And the next minute he leapt upon me! And I thought this is very cool, I thought men weren’t supposed to be so obvious. But I had nothing to go by because I had never had a boyfriend! I thought they were all trouble so I kept them away. And then it just sort of built up from there really ». -Diana Princess of Wales

Une publication partagée par 𝓟𝓻𝓲𝓷𝓬𝓮𝓼𝓼 𝓓𝓲𝓪𝓷𝓪 (@diana.princess.wales) le

Tiggy, la nounou de trop

Alors qu’en 1993, Diana et Charles se séparent, la princesse de Galles décide de s’installer avec ses garçons à Kensington Palace.

Son ex-époux qui dispose d’un droit de visite invite alors ses fils à venir le visiter de temps à autre. Et pour que ces derniers ne soient jamais seuls, le Prince Charles compte sur sa nounou pour les surveiller et  les amuser du mieux qu’elle peut.

Ce choix de nounou avait à l’époque particulièrement agacé Diana et cette dernière avait eu beaucoup de mal à cacher son extrême jalousie.

Persuadée que la nurse entretient une relation avec son ex-époux, elle exige constamment des comptes rendus détaillés de leurs activités quotidiennes. Mais rien n’y fait. Les doutes s’installent, et les bruits de couleurs et les rumeurs s’amplifient.

Un beau jour, l’un des amis proches de la princesse de Galles lui avoue que Tiggy aurait même avorté de Charles. Une information qui ne fait que confirmer les doutes de la jeune maman.

Celle-ci ira même jusqu’à chuchoter à l’oreille de la nounou lors d’une fête de famille : « Je suis désolée d’apprendre pour le bébé« .

Charles Spencer déclare la à la BBC

Selon Charles Spencher (le frère de Diana), ces rumeurs sont infondées et le journaliste Martin Bashir aurait profité et nourri les craintes de la Princesse de Galles afin que celle-ci se confie dans une interview cash qui, à l’époque, a fait scandale.

Le directeur de la BBC s’est récemment confié lors d’un communiqué de presse en adressant un message personnel au Prince Charles :« Faire croire que des documents simulés étaient authentiques était alors une erreur et c’est une erreur maintenant, la BBC d’aujourd’hui est heureuse de s’excuser pour cela« .

La BBC refuse aujourd’hui d’aller plus loin dans cette en raison de l’état de santé de Martin Bashir qui a développé une grave forme de .

Mais le Prince Charles n’a pas l’air d’avoir dit son dernier mot

 

Voir cette publication sur Instagram

 

20th March 1983 Princess Diana and Prince Charles land in Australia to start their 6 week tour of Australia and New Zealand. Being the « hands on » mother she was, Diana insisted that young Prince William came along. Something that was completely out of the ordinary at the time, since Royal children were always left at home. But Diana decided to go against protocol and take her mothering skills aboard. With the wind in her hair and a smile on her face, Diana stepped off the Royal plane ready to embrace her first International Royal tour since becoming the Princess of Wales. ✈️🇦🇺 (I have decided to start to Doing « Art of the Week ». Every Friday you have the chance to have your Diana art featured on my page + shout outs in my story. DM in your fan art to enter)

Une publication partagée par 𝓟𝓻𝓲𝓷𝓬𝓮𝓼𝓼 𝓓𝓲𝓪𝓷𝓪 (@diana.princess.wales) le


Arielle Cardin

Arielle Cardin

Passionnée par l'écriture depuis mon plus jeune âge et maman de deux enfants, je partage aujourd'hui mon temps entre la rédaction de news people et ma vie de famille !