Bernard Tapie : son double cancer a gravement progressé… les fans s’inquiètent pour sa santé !

Bernard Tapis s’est récemment confié sur son terrible double cancer dont il sait qu’il ne pourra pas guérir… En parallèle, l’homme de 77 ans peine à suivre son procès à cause de la maladie.

Ce n’est désormais plus un secret pour personne, l’ancien président de l’Olympique de Marseille est atteint d’un double cancer de l’œsophage et de l’estomac. En janvier 2020, il a accepté de se prêter à un traitement expérimental nouveau basé sur l’immunothérapie pour espérer retarder le moment fatidique…

La longue maladie contre laquelle se bat Bernard Tapis

L’homme du foot de 77 ans ne se fait plus de fausses idées.

S’il sait que ses “tumeurs peuvent diminuer de taille” (mais pas vraiment en termes de quantité), il est également conscient que s’il peut connaître d’éventuelles “rémissions partielles” voire possiblement une “rémission totale”, celle-ci ne sera que momentanée. Le type de cancer dont il souffre “repartira à un moment ou à un autre”.

Bernard Tapis est donc conscient qu’il va mourir. Comme nous tous, un jour ou l’autre, me direz-vous. Certes, mais la différence c’est que l’ancien président de l’Olympique de Marseille souhaite, à défaut d’espérer guérir, profiter davantage de la vie.

Il souhaite en effet pouvoir “prolonger” son temps de vie sur terre, mais ces moments de vie extra n’existeront qu’à une seule condition :”qu’ils en vaillent la peine”.

Lors d’une interview, le lui avait demandé : “Vous profitez davantage de la vie qu’autrefois ?”

Connu pour son franc-parler et pour ne pas mâcher ces mots, l’homme de 77 ans avait répondu du tac au tac : “Ah non. Pour moi, ma vie d’aujourd’hui n’a aucun sens par rapport à ma vie d’avant. Ce n’est même pas comparable.”

View this post on Instagram

#bernardtapis

A post shared by @ vraies_hommes on

Bernard Tapis a dû s’absenter de son procès à cause de ses problèmes de santé

Alors que Bernard Tapis avait été relaxé l’an dernier dans l’affaire de l’arbitrage du Crédit Lyonnais, l’ex-président est encore pris dans la tourmente judiciaire malgré son cancer.

Le parquet de a notamment souhaité faire appel. Le procès a donc repris le 12 octobre dernier et sa maladie n’y changera rien.

Suite aux accusations pour “escroqueries” et “détournement de fond” qui pèsent contre lui, l’ancien patron de l’OM risque toujours près de 7 ans de prison et une amende dont le montant s’élève à près de 375 000 euros.

Le 14 octobre 2020, deux jours après le début du procès, l’homme de 77 ans n’a pas pu assister à sa deuxième journée d’audience à cause de son état de santé.

Hervé Temime, son avocat, présent durant l’audience avait bien évidemment expliqué que son client était malade et qu’il avait un rendez-vous à l’Hôpital qu’il ne pouvait décaler.

Pour le défendre, Me Temime avait d’ailleurs déclaré à l’antenne de BFM TV : “Je pense que c’est le dernier combat de sa vie et honnêtement, le voir avec autant de courage et de détermination alors qu’il est très affaibli… Il veut assister chaque minute de son procès alors que je suis persuadé que si un médecin l’examinait, il lui dirait probablement qu’il n’en est pas capable”.

Mais ce ne sera pas la dernière fois que l’ancien patron de l’OM devra s’absenter de son procès.

Bernard Tapie cobaye pour un traitement expérimental

Ce mardi 20 octobre, l’avocat de Bernard Tapis a donné des nouvelles de son client et de son état de santé. La veille, l’homme de 77 ans visiblement fatigué et éprouvé avait dû quitter le procès après à peine 1h30 d’audience.

Bernard Tapis a depuis quelques mois été pris en charge par les médecins de l’Institut Gustave-Roussy, un centre régional de lutte contre le cancer situé dans le Val-de-Marne, à Villejuif. Il devrait très prochainement être soumis à un traitement “quasi expérimental”.

Son avocat avait alors déclaré : ”Je suis autorisé par M. Tapie à vous dire qu’il a appris le jeudi après-midi qui précédait cette audience que sa maladie avait malheureusement progressé, très gravement progressé.”

Face à l’état de santé de son client qui ne cesse d’empirer, Me Hervé Temime avait également demandé “avec la plus grande insistance” le renvoi du procès.

Affaire à suivre…


Arielle Cardin

Arielle Cardin

Passionnée par l'écriture depuis mon plus jeune âge et maman de deux enfants, je partage aujourd'hui mon temps entre la rédaction de news people et ma vie de famille !