Bernard Tapie pousse un coup de gueule sur le vaccin, « on fera mourir les autres ! »

C’est encore une fois Bernard Tapie, l’homme d’affaires français très controversé, qui a pu prendre la parole aujourd’hui pour donner son point de vue sur la campagne de vaccination. En effet, on sait déjà que celle-ci a déjà commencé il y a de cela déjà plusieurs mois, mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle peine à prendre de l’ampleur, et les raisons sont en partie bien connues. Il se trouve qu’une partie de la population française n’a pas du tout confiance aujourd’hui en ces différents vaccins proposés, notamment le fameux AstraZeneca qui a été très controversé.

Bernard Tapie

Les français sont encore très réticents à se faire vacciner…

On a pu entendre dans les médias des dizaines de médecins prendre la parole pour indiquer que les risques liés à ce vaccin étaient assez mineurs, et Olivier Véran, le ministre de la , a également pu le confirmer lors de sa dernière déclaration à la presse. Malgré tout, les français restent assez peu nombreux à accepter de se faire vacciner avec cette méthode, et de nombreuses personnes souhaitent aujourd’hui attendre de nouveaux vaccins disponibles.

C’est dans ce contexte assez compliqué que a pu prendre la parole. L’homme d’affaires est en effet en très grande difficulté. Il a souffert ces derniers mois de deux cancers assez importants de l’estomac et de l’oesophage. Toutefois, il reste encore malgré tout très actif et avec une force assez impressionnante, où des français dans la même situation que lui auraient complètement jeté l’éponge.

Bernard Tapie agressé, « un signe » qu’il a su interpréter

Tout le monde se souvient encore de l’agression violente qu’a pu subir Bernard Tapie ces derniers jours. En effet, ce dernier a été cambriolé pendant le week-end de Pâques, alors qu’il était à son domicile accompagné de sa femme. Comme il a pu le raconter à la presse, le traumatisme semble encore être là : il affirme ne plus rien ressentir, et la situation est encore plus catastrophique pour sa compagne…

En effet, celle-ci est désormais contrainte d’être accompagnée par des professionnels suite à ce traumatisme. Mais malgré la difficulté de cette épreuve, Bernard Tapie y a vu un vrai signe. L’homme d’affaires s’est comparé indirectement à Jésus lors de sa dernière en affirmant que l’attaque du week-end de Pâques pouvait représenter « les clous de sa croix », mais que sa « résurrection » viendrait le 10 mai, c’est à dire le jour où il sera jugé.

En attendant cette journée, Bernard Tapie a pu en profiter pour prendre la parole sur d’autres sujets, et notamment sur celui du , où jusqu’à présent il n’avait pas pu prendre la parole ouvertement.

Bernard Tapie prend la parole sur le coronavirus et fait des accusations

Personne ne s’attendait à ce que Bernard Tapie prenne la parole sur la campagne de vaccination contre le coronavirus. Il faut dire que ce dernier est tourmenté par bien d’autres affaires, comme le jugement qui devrait être bientôt prononcé ainsi que le tragique cambriolage dont il a été victime ces derniers jours.

Vacciné contre le coronavirus, il a toutefois tenu à pousser un gros coup de gueule dans les médias. Il a en effet défendu la campagne de vaccination en affirmant avec de l’humour qu’il fallait même « attraper » celles et ceux qui ne veulent pas se faire vacciner pour les y forcer. Il a toutefois pu affirmer plus sérieusement qu’il fallait être « cinglé » pour ne pas se faire vacciner, et que cela représentait un vrai bras d’honneur que l’on ferait à la science dans ce cas là. Des mots qu’il n’a pas hésité à répéter lors de son intervention sur TF1 !


Hugo Lapage

Hugo Lapage

Je suis passionné par les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ! Toujours connecté, je ne rate aucune des rumeurs les plus folles qui circulent sur le web.